Baroque

Ana Quintans et Le Concert Lorrain

C'est au début des années 1720, à l'époque où il était maître de chapelle à Köthen, que J.S. Bach composa entre autres la cantate « Weichet nur, betrübte Schatten » et les six concertos brandebourgeois. Dédiés au margrave Ludwig von Brandenburg, l'une des caractéristiques principales de ces concertos, chefs d'oeuvre de la musique instrumentale de l'époque baroque, est que le compositeur combine dans chacun d'eux de manière particulière plusieurs solos instrumentaux, créant ainsi des couleurs très différentes. Cette thématique des jeux de couleurs sonores caractérise également la cantate nuptiale Weichet nur betrübte Schatten, J.S. Bach s'étant pour cette oeuvre appuyé sur un livret dont on ne connait plus l'auteur aujourd'hui et qui brosse un tableau bucolique, dépeignant l'amour naissant qui va s'épanouir dans le mariage comme la nature toute entière se renouvelle et fleurit. La cantate Notte placida e cheta de G.F. Haendel, le concerto en si bémol majeur de G.P. Telemann et le concerto pour violoncelle de A. Vivaldi viennent compléter le panel sonore de concert. À cette occasion, Le Concert Lorrain sera en compagnie d'Ana Quintans, jeune soprano à la diction d'une clarté extraordinaire et dont la qualité de la voix est sans égale pour interpréter ces oeuvres incontournables du répertoire baroque.

Le Concert Lorrain est en résidence à la Cité musicale-Metz. Il bénéficie du soutien financier de la Région Grand Est, du Conseil Départemental de la Moselle, du Ministère de la Culture (DRAC Grand Est) et de la Ville de Metz.
bouton-reservation
Mardi 30 mai 2017, 20h
Grande Salle

Durée
1h30 avec entracte

Tarifs



30€ / 26€ / 17€ (Paradis) / 10* €
*- 26 ans, demandeurs d’emploi

Ana Quintans : soprano         
Stephan Schultz : violoncelle et direction


 
J.S. Bach :
Concerto brandebourgeois n°1 en fa majeur, BWV 1046 

G.F. Haendel :
Notte placida e cheta, HWV 142, cantate pour soprano, 2 violons et basse continue

G.P. Telemann :
Concerto pour trois hautbois, trois violons et basse continue en si bémol majeur, TWV 44:43

A. Vivaldi :
Concerto pour violoncelle et orchestre en la mineur RV 422    

J.S. Bach :
Concerto brandebourgois n°3 en sol majeur, BWV 1048
Weichet nur, betrübte Schatten BWV 202, cantate pour soprano, hautbois, cordes et basse continue.
Ich liebe den Höchsten von ganzem Gemüte, BWV 174, cantate pour le 2e jour de la Pentecôte. Sinfonia
  Haut